dessin : Amandine Urruty

mardi 12 juin 2018

Souvenir cinématographique

Je me souviens que la boucle temporelle la plus troublante et la plus parfaite que j’ai pu voir au cinéma est celle de L’emmurée vivante de Lucio Fulci (1977). Je me souviens d’une immense sensation de vertige au sortir de la projection. Je me souviens que le processus narratif du film est fondamentalement inacceptable.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire