dessin : Amandine Urruty

mercredi 6 juin 2018

Mémoire

– Tu plaisantes, me dit-elle, tu ne peux pas te souvenir de tes deux ans et encore moins de ta naissance.
– Ça s’appelle la mémoire, lui dis-je.
Et elle me répond que mon cerveau ne peut contenir toute cette mémoire, que c’est impossible, oui ! absolument impossible !
(Comme si mon cerveau pouvait contenir la mémoire. Comme s’il contenait. Comme s’il ne faisait pas que capter. Comme s’il ne faisait pas que la capter, cette mémoire. Comme si la mémoire n’était pas l’information retrouvée, l’information partout autour de nous, l’information de ce qui est, de ce qui fut, de ce qui sera, partout autour de nous dans le vide qui n’est pas vide.)

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire