dessin : Amandine Urruty

dimanche 27 mai 2018

Vie quantique et autres empêchements (4)

Je suis dans une forêt. Je fais quelques photos. Je grimpe à bord d’un bus. En fait, c’est un abattoir. On sonne à ma porte. Je ne réagis pas. On sonne encore et l’on se met à hurler :
– Debout, fainéant ! C’est l’heure !
L’heure de quoi ? Je longe la rivière en suivant la direction du centre-ville. Non loin de moi plonge un Grand Cormoran. Je collectionne les timbres. Je vends des articles de sport. Je fais la fermeture. Je suis installé à l’arrière d’une voiture. C’est moi qui conduis la voiture à l’arrière de laquelle je suis installé. Je roule à toute allure, ça n’avance pas. Je descends du véhicule et m’engouffre à l’intérieur d’un immeuble avant que la porte ne se referme, longe un couloir, puis passe une autre porte et me retrouve dans une forêt. Je croise quelques promeneurs et je leur demande de me faire connaître le nom de cette forêt dans laquelle nous nous trouvons. Ils se mettent à rire et l’un d’eux seulement prend la peine de me répondre.
– C’est la cour intérieure de l’abattoir, cher monsieur. Pardon, mais vous n’avez rien à faire ici. Veuillez sortir ou je me verrai dans l’obligation d’appeler un agent de police. Vous savez à quel point ils aiment faire usage de la force.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire